14e ÉDITION DU FESTIVAL TIMITAR À AGADIR

14e ÉDITION DU FESTIVAL TIMITAR À AGADIR

LE MOT DE BRAHIM EL MAZNED

« C’est tout naturellement que la 14ème édition du Festival Timitar fait le choix de thématiser l’événement en mettant l’Afrique au centre de sa programmation. L’ancrage du Timitar dans son environnement, son souci de rester un rendez-vous populaire de partage de valeurs humaines portées par les artistes et les arts vivants, nous emmènent sur cette édition vers le continent africain qui a fait vibrer nos attentes et nos aspirations au rythme de la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de faire des relations du Maroc avec son continent africain une priorité. Sans l’avoir jamais quitté, car les artistes Amazighs sont une partie intégrante de l’héritage culturel et artistique africain, nous ouvrons cette édition et célébrons notre continent dans ce qu’il a de plus humain et plus généreux… La musique en est le plus grand ambassadeur. » Brahim Mazned – Directeur Artistique

LES AMAZONES D’AFRIQUE

Le  collectif  les  Amazones d’Afrique  réunit  les  chanteuses  d’Afrique  de  l’Ouest  unies dans  la  lutte  contre les violences faites aux femmes. Les musiciennes qui participent à ce projet figurent toutes parmi les voix les plus acclamées de la musique ouest-africaine.  Avec  élégance,  le  collectif brasse les générations et les énergies, et perpétue la tradition mandingue en lui insufflant l’électricité des mégalopoles africaines. Inspirées des mystérieuses   guerrières   du   Dahomey,   les   plus   grandes   chanteuses   et musiciennes maliennes  actuelles  s’unissent  pour  lutter  pour  la  liberté  d’être femme,  d’être  musicienne, en  Afrique  et  ailleurs.  Les  voix  de  ces  divas  sont  de celles qui brisent les chaînes et emportent les cœurs. Les Amazones d’Afrique font de leurs tournées un moment de sensibilisation au rôle de la femme dans la société.

YOUSSOU NDOUR

En 40 ans de carrière, Youssou Ndour a su se tracer une destinée hors du commun et rayonner à travers le monde. Ayant grandi dans le quartier populaire de la Médina, en plein cœur de Dakar, il a été élevé par sa grand-mère griotte qui l’a initié à l’art du conte. À l’âge de 13 ans, sa voix prodigieuse le lance dans une carrière multinationale. La collaboration avec Peter Grabriel reste le moment décisif de la carrière de Youssou Ndour qui fera par la suite des tournées internationales avec des chanteurs de renom. Surnommé le roi du Mbalax, Youssou Ndour compte à son actif pas moins de 30 albums dont « Joko : From Village To Town », dans lequel il s’offre de prestigieuses collaborations comme Sting, Peter Gabriel, Wyclef Jean. Celui qui a toujours utilisé son art pour sensibiliser les foules est également un exemple de réussite sociale qui inspire des milliers de jeunes africains.

RIBAB FUSION

Ribab Fusion est né d’un rêve, celui de remettre l’instrument du Ribab à sa place légitime sur la scène musicale marocaine et de faire découvrir au monde le potentiel de la musique amazighe, non par la nostalgie, mais par un nouveau visage et une musicalité moderne. Ribab Fusion se veut créateur de musique, avec des compositions vivantes qui s’inscrivent à la croisée de différences culturelles tout en installant un état d’esprit et un style résolument moderne et ouvert sur les musiques du monde. Ce groupe est un hommage à la tendresse, un voyage aux racines intarissables de la culture amazighe, un hymne osé entre chant traditionnel du Souss et ses musiques villageoises, et musicalité moderne, le tout pour ajouter une pierre à l’édifice de la diversité, de la proximité entre les peuples et du respect des frontières personnelles de chacun à travers la poésie et le chant amazigh.

NOMFUSI

Nomfusi, chanteuse et compositrice autodidacte parvient, grâce à sa personnalité éclatante et sa voix extraordinaire à se connecter instantanément avec son public. Un don que seules les plus grandes puissances vocales ont la prétention d’avoir. Issue d’une enfance laborieuse à KwaZha-kele, Nomfusi possédait deux qualités puissantes qui lui ont permis d’échapper à cette misère et à cette pauvreté : un désir irrépressible de façonner sa propre vie et une voix grandiose. Du haut de son mètre cinquante, la tessiture de Nomfusi, qui peut être parfois rayonnante, parfois grondante, parfois enchanteresse, détient une force presque inexplicable, Avec une expression unique et une personnalité atypique, Nomfusi continue d’innover dans son nouvel album « African Day », combinant le son du Motown américain au soul africain de Sophiatown et à la pop, tout en gardant son propre accent.

MASHROU’ LEILA

Rare, voilà le mot qui vient à l’esprit quand on croise la route de ce jeune groupe de Beyrouth. Cinq musiciens à l’énergie contagieuse qui donnent le sentiment troublant d’assister à la naissance d’un grand groupe de pop-rock. Le groupe a publié quatre albums à ce jour. Leur plus récent, Ibn El Leil (2015), lancé au Barbican, revisite brillamment le son vibrant de Beyrouth de façon contemporaine avec des guitares saturées, des lignes de claviers distillées comme des fuites, des violons entêtés et entêtants, des sons électro minimalistes, l’ensemble emmené par la voix magistrale du chanteur Hamed Sino qui martèle des refrains poétiques comme des hymnes à la joie et à la liberté d’expression. Leur enthousiasme éveillé et sensuel de l’électro-pop sur les libertés politiques, la religion et l’identité arabe moderne, ont mis au défi le statu quo de l’industrie pop du Moyen-Orient.

RAÏSSA FATIMA TABAAMRANT

Fatima Chahou, plus connue sous son nom d’artiste Raïssa Fatima Tabaamrant, est née en 1963 à Bougafer. À 21 ans, elle interprète ses propres chansons pour la première fois et est remarquée par le grand Rays Mohamed Belfqih avec qui elle enregistre, en 1994, son premier album qui aura un véritable succès. Lors d’un concert dédié à la musique amazighe à l’Opéra Garnier de Paris, elle y présente son nouvel album qui reçoit un triomphe monumental. Artiste de renommée internationale, Fatima Tabaamrant œuvre activement pour la défense de l’identité amazighe avec le souci de faire vivre la langue. Elle se produit depuis plus d’une vingtaine d’années dans de nombreux festivals au Maroc et à travers le monde. Fatima Tabaamrant est reconnue, entre autres, pour l’originalité de ses poèmes dominés par la spontanéité de la langue et la simplicité des images et des thèmes traités.

MEHDI QAMOUM

Surnommé MediCament, Mehdi Qamoum dont la voix et le jeu de Guembri dans la musique traditionnelle Gnaoui guérissent tous les maux de l’âme, est un jeune artiste d’Agadir né en 1991. C’est lors de son intégration à l’association Jazzawya qu’il va développer son niveau musical dans la World Music, il y crée des projets tels que Zawya band et participe à des festivals et des marchés musicaux de renom. C’est lors de sa tournée aux Etats-Unis qu’il accroît sa volonté de promouvoir la culture marocaine en dehors de son pays natal. Le groupe MediCament entame chacun de ses shows par une variété Gnaoua traditionnelle, comme une sorte d’introduction qui entraîne le public dans l’univers musical Gnaoua avec pour seul l’instrument le Guembri. Peu à peu, il introduit d’autres instruments plus universels, dans l’esprit de la World Music, devant un public ravi de découvrir ce style envoûtant.