15e ANNIVERSAIRE DU FESTIVAL TIMITAR À AGADIR

15e ANNIVERSAIRE DU FESTIVAL TIMITAR À AGADIR

Mélomanes et amateurs de musiques du monde, rendez-vous du 4 au 7 juillet 2018 pour la 15e édition du Festival Timitar, Signes et Culture. Pour ce rendez-vous estival incontournable de notre ville, la programmation met comme chaque année un point d’honneur à célébrer la rencontre des artistes amazighs avec des talents de l’autre bout du monde. Pendant quatre soirs, citoyens et vacanciers apprécieront la diversité musicale qui prendra place sur les trois scènes du festival : Place Al Amal, Place Bijawane et Théâtre de Verdure de la Municipalité.

PLACE AL AMAL EN FÊTE

D’entrée de jeu, le Festival Timitar 2018 ne déroge pas à son fil d’Ariane « Les musiques amazighes accueillent les musiques du monde » avec la troupe Ahwach Rokba Salhi, en ouverture du Festival, le 4 juillet sur la Place Al Amal. Se succèderont ensuite sur scène, le mythique groupe soussi Oudaden, le légendaire groupe jamaïcain Inner Circle et le jeune espoir de la scène musicale marocaine Aymane Serhani.

Le 5 juillet, retrouvez sur la scène de la Place Al Amal, le patrimoine artistique amazigh avec Ahidouss El Hajeb. Puis, la talentueuse Cherifa Kersit, dont la voix a bercé plusieurs générations, notamment en compagnie du chanteur Rouicha, sera sur scène pour vous transporter au cœur des sonorités du Moyen-Atlas. De la voix mélodieuse de l’Ambassadrice de l’art amazigh à travers le monde, nous passons au groupe The Wanton Bishops venu tout droit du Liban. Mélangeant les rythmes traditionnels, la musique orientale, le rock psyché et l’électro, le groupe, avec à sa tête Nader Mansour, est l’une des formations musicales les plus en vue du Moyen-Orient. Ne manquez pas non plus la prestation du jeune Marocain YouNess, qui vous fera danser sur, entre autres, « I Love You », sorti cette année.

À l’affiche du vendredi 6 juillet à la Place Al Amal, deux des plus grands noms de la scène musicale marocaine, Douzi et Aminux. La star oujdie est fort appréciée du public marocain avec des titres comme « Ramadan », « Lmouja », « Radio » ou encore « Mina ». Avec le jeune tangérois Aminux, prince du R&B, Timitar 2018 vous promet du spectacle.

Le dernier jour du Festival Timitar 2018 à la Place Al Amal sera marqué par les prestations de la troupe Ahwach Tissint, de Larbi Imghrane, sans oublier la chanteuse émiratie Ahlam. Last but no least, la star marocaine Daoudia que l’on ne présente plus. En digne représentante du chaâbi marocain, elle saura vous faire danser comme jamais avec son instrument fétiche, le violon.

AU THÉÂTRE DE VERDURE…

Le Théâtre de Verdure de la Municipalité saura ravir les festivaliers du 4 au 6 juillet avec une programmation plus internationale. À l’affiche du premier jour, le trio transafricain 3MA composé de Ballaké Sissoko du Mali, Driss El Maloumi du Maroc et Rajery de Madagascar. Grâce à la virtuose combinaison d’instruments comme la Kora, l’Oud et la Valiha, respectivement représentatifs de la tradition musicale des trois pays, 3MA se propose de vous faire apprécier les rythmes enivrants de leurs instruments à cordes. Après avoir marqué de son empreinte la première édition du Festival AnMoggar N Jazz d’Agadir, en novembre dernier, Samira Brahmia sera de retour dans notre ville le 5 juillet pour partager avec le public gadiri son répertoire marqué d’influences anglo-saxonnes et mêlant à la fois chaâbi et pop rock. Retrouvez également, au Théâtre de Verdure, la chanteuse tunisienne Emel Mathlouti et le groupe de rock belge Kel Assouf, le 5 juillet ; la jeune Marema du Sénégal sera sur scène le 6 juillet, de même que la Canarienne d’origine cubaine, Virginia Guantanamera, et bien d’autres artistes. L’édition 2018 du Festival Timitar souhaite également rendre un vibrant hommage à la musique amazighe. Elle inscrit ainsi à sa programmation au Théâtre de Verdure, le Rayss Lahoucine Amerrakchi, le 4 juillet ; un hommage à la parole des Rways, le 5 juillet et un hommage à la parole des Rayssates prévu le 6 juillet.

TOUS À LA PLACE BIJAWANE

Troisième lieu emblématique du Festival Timitar d’Agadir, la Place Bijawane accueillera, du 5 au 6 juillet, de grands noms des musiques amazighes et du monde. Le chanteur gadiri Farid Ghannam et le groupe amazigh Toudert se succéderont sur scène. Puis, l’auteur-compositeur franco-marocain Malca et le groupe de rap marocain Shayfeen prendront le relais pour assurer l’ambiance. Rendez-vous le 6 juillet pour assister aux prestations 100 % fusion avec le groupe amazigho-américain, Aza, le groupe marocain Aywa et le groupe maroco-néerlandais Kasba. Gabacho Maroc, anciennement appelé Gabacho Maroconnection, qui combine musique marocaine, influences gnaouas, jazz et musique africaine, terminera la série des concerts sur la Place Bijawane.

DJs et VJs AU RENDEZ-VOUS

Comme chaque année, les DJs et VJs ne manquent pas à l’appel du Festival Timitar. Pour cette nouvelle édition, DJ Taxi Kbir (Maroc) partagera avec le public ses compositions électroniques qu’il mélange aux sonorités traditionnelles du Maroc. Quant à VJ Tekyes (France), il vous embarquera à travers le mix du son et de l’image de ses spectacles grâce à des animations originales où formes positives et tempo électronique ne font qu’un. Également au programme, DJ Missy Ness (France-Tunisie), DJ Sama (Palestine), DJ Kali G (Maroc), DJ MR ID (Maroc) ou encore Angger Beatz (Pays-Bas)…

LA TASKIWIN, UN PATRIMOINE À SAUVEGARDER

Dans les hauteurs du Haut-Atlas occidental, du temps de l’époque almoravide, fut créée une danse martiale et guerrière, appelée Taskiwin. Tirée de « Tiskt », nom amazigh donné à la corne décorée et portée par le danseur, la Taskiwin consiste à faire vibrer les épaules au rythme des tambourins et des flûtes selon une chorégraphie scindée en plusieurs actes et un cérémonial précis dans l’exécution des gestes, les tenues, les paroles, etc. Au fil des siècles, ce patrimoine immatériel, qui a jadis servi à résoudre des conflits, continue à jouer un rôle majeur de cohésion sociale et d’harmonie. Pour éviter de voir ce legs disparaître face à la mondialisation et au désintérêt des plus jeunes, la Taskiwin a été inscrite en 2017 sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente de l’UNESCO. Le Festival Timitar 2018 s’inscrit dans cette dynamique en vous proposant un tableau de Taskiwin en ouverture du Festival sur la scène du Théâtre de Verdure de la Municipalité.