AGIR POUR LE CLIMAT EN CUISINANT

AGIR POUR LE CLIMAT EN CUISINANT

L’IMPACT DE LA RESTAURATION
Composante importante de la filière touristique, la restauration contribue d’une manière significative aux émissions de gaz à effet de serre et donc au changement climatique. Une bonne gestion de cette filière et une sensibilisation des professionnels de la restauration peuvent ainsi contribuer à atténuer l’impact sur le climat par l’instauration de principes de durabilité. Née à l’occasion de la COP21 Climat à Paris, l’Association « Bon pour le climat » a accueilli, dans un premier temps, l’engagement des professionnels de la restauration française, avant d’être approuvée par les Chefs du Maroc à l’occasion de la COP22 Climat à Marrakech. La finalité de ce projet est d’adopter ce concept à travers une association marocaine qui le mettra en oeuvre au Maroc, notamment en sensibilisant le consommateur à une alimentation à faible bilan carbone et qui valorise les produits de terroir.

TROIS PRINCIPES À RESPECTER
Que ce soit à la maison ou dans votre restaurant, vous pouvez, vous aussi, composer un « Menu bon pour le climat ». Pour cela, il vous faudra proposer à chaque repas au moins une entrée, un plat et un dessert respectant simultanément trois critères. Comme les anciens le faisaient avant nous, il faut privilégier les produits frais et de saison dans la composition de ces trois plats. Les produits d’origine végétale occupent aussi une place centrale dans ce concept. Ils représentent l’essentiel de chaque plat afin d’éviter les aliments à très fort impact climatique. Dans cette même optique, si vous ne pouvez pas vous passer de viande, préférez la volaille ou le poisson. Enfin, dernier critère important, veillez à ce que les ingrédients de ces plats soient produits dans un rayon de moins de 200km de leur lieu de vente et vous obtiendrez un repas à faible bilan carbone.

CALCULEZ VOTRE IMPACT CARBONE
Faire du bien à la planète tout en cuisinant, voilà une bonne nouvelle. Que vous soyez restaurateurs, hôteliers ou particuliers, vous êtes concernés. Pour créer des « Menus bons pour le climat », privilégiez vos approvisionnements auprès d’une Agriculture Bas Carbone, développez une Gastronomie Bas Carbone et calculez le poids carbone de vos plats. Jour après jour, apprenez à réduire vos émissions de gaz à effet de serre grâce à un éco-calculateur ludique développé par ECO2 initiative. Mis en ligne à votre disposition, ce logiciel permet de savoir combien de CO2 est généré par la production et la commercialisation des produits alimentaires. Le logiciel est très simple : saisissez les ingrédients d’une recette, lancez l’éco-calculateur pour vérifier l’impact carbone de ces recettes et variez les ingrédients en fonction des impacts obtenus. calculateurcop22.eco2initiative.com/maroc-cop22

LE LIVRET DE RECETTES
Le « Livret de Recettes bonnes pour le Climat » regroupe 12 recettes élaborées et expliquées par des Chefs cuisiniers renommés au Maroc et engagés dans l’initiative Menus Bons pour le Climat. Pour s’assurer de l’impact carbone réduit des recettes en question, les Chefs ont eu recours à l’éco-calculateur. Sur le même lien que le logiciel indiqué plus haut, vous pourrez télécharger le livret et vous lancer dans la préparation de ces recettes « engagées », telles la Harira Végétarienne aux légumes bio de Chef Moha, le Couscous aux 7 légumes de Chef Aissia Kabous, le Croustillant de homard accompagné de légumes croquants de Chef Issam Rhachi et bien d’autres délices. Ont participé les Chefs : Moha, Abdellah Enniri, Aissam Ait Ouakrim, Aissia Kabous, Issam Rhachi, Yassine Khalal, Faiçal Zahraoui, Tarik Harabida, Jilali Asri, Hassan Agouzoule, Abdelfattah Et-talhi et Mohamed Boukantar.

LES ÉTABLISSEMENTS D’AGADIR
Depuis, l’initiative « Menus Bons pour le Climat » a fait du chemin à la rencontre des restaurateurs d’Agadir. De nombreux établissements de toute la région se sont d’ores et déjà engagés à suivre la charte du menu, notamment les restaurants Pure Passion, Côté Court, Le Daily’s, La Brasserie, La Plage Bleue,… et les hôtels Atlas Kasbah, Hyatt Place, Sol House, Paradis Plage, Robinson, Villate Limoune, Zolado, Dar Heaven, Dar El Yasmine… Respecter la « Charte » ne se limite pas à mesurer l’impact carbone, mais à adopter une série de réflexes : privilégier les produits de la région issus de pratiques vertueuses, le pain bio fait maison, les protéines végétales… Il faut impliquer les équipes en cuisine à réduire le gaspillage, économiser l’énergie, gérer les approvisionnements et les stocks, limiter les transports, trier les déchets, encourager les moyens de transport doux ou collectifs.

LES ÉTAGÈRES SOLIDAIRES
Inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO depuis 2010 comme Diète méditerranéenne, la cuisine marocaine mérite le développement de circuits touristiques gastronomiques. Notre Région Souss Massa fait côtoyer de multiples écosystèmes et variétés de systèmes agraires, d’où une grande richesse en produits de terroir. Cette diversité, associée à un secteur du tourisme de près d’1 million de touristes annuellement, prouve la pertinence de faire de la gastronomie l’un des piliers de l’offre touristique régionale. La mise en place d’Étagères Solidaires de vente de produits de terroir (certifiés) dans les structures touristiques et hôtelières va permettre, non seulement de satisfaire la demande des visiteurs, mais aussi de générer des revenus pour les Coopératives et GIE de la région, de soutenir l’image de la destination et de répondre aux orientations nationales et internationales.