AMÉNAGEMENT DES RIVES DE L’OUED SOUSS

AMÉNAGEMENT DES RIVES DE L’OUED SOUSS

UN PROJET PHARAONIQUE

Présenté lors des ateliers du Climate Chance qui s’est tenu à Agadir entre le 11 et le 13 septembre 2017 à Agadir, le Projet d’Aménagement des Rives de l’Oued Souss est l’un des cas qui a suscité le plus grand intérêt de la part des participants en faisant partie du thème « Rôle des Collectivités Locales en Afrique ». En effet, l’approche des initiateurs du projet a démontré, lors de cet atelier, son caractère duplicable en tant que modèle de développement territorial fédérateur, intégrant la dimension de développement durable en réussissant l’équation d’une économie efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. La prise en compte de la dimension environnementale a été présentée par les porteurs du projet comme une opportunité majeure qui contribue à la réussite d’un écosystème commerçant taillé pour la Commune d’Inezgane. Présentation d’un projet pharaonique.

ÉLÉMENTS DE RAPPEL

Il est opportun de rappeler que le projet d’Aménagement des Rives de l’Oued Souss a fait l’objet d’une journée d’étude en célébration de la Journée Mondiale de la Terre, le 22 Avril 2014. Lors de cette rencontre, le Gouverneur de la Préfecture d’Inezgane-Aït Melloul a fait le point sur l’état des lieux dégradé de l’Oued Souss et l’urgence de conjuguer les efforts pour en faire un levier de développement durable, une source génératrice de revenus et créatrice d’emploi. C’est le point de départ de ce projet ambitieux qui se profile pour transformer la préfecture et démontrer les possibilités insoupçonnées de transformer les berges de l’Oued Souss en un espace d’épanouissement et de développement de ce territoire. Ces berges sont donc en passe de quitter leur statut de menace à la population pour devenir une opportunité. C’est tout le défi de ce projet novateur.

LES PRINCIPAUX PARTENAIRES

Le projet d’Aménagement des Rives de l’Oued Souss est un exemple de collaboration Public/Privé pour la mise en place d’un projet structurant qui répond au concept du développement durable et qui contribue au projet ambitieux de limiter les sources du réchauffement climatique et la dégradation des écosystèmes. Il regroupe le Conseil Régional Souss Massa, la Préfecture d’Inezgane-Aït Melloul, le Conseil Préfectoral d’Inezgane-Aït-Melloul, la Commune Territoriale d’Inezgane, l’Agence du Bassin Hydraulique Souss Massa, l’Université Ibn Zohr, la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services Souss Massa, les Établissements Imoucar, les Établissements Fiaz, les Établissements Zerkdi, Al Omrane et la Société Civile de la Commune d’Inezgane. La philosophie de concertation et d‘intégration qui prévaut dans la démarche de tous les acteurs du projet est le gage de sa réussite.

LE COMPLEXE COMMERCIAL ATLAS

L’aménagement des berges trouve son opportunité dans le grand projet du Complexe Atlas situé à quelques mètres des bords de l’Oued Souss. Les promoteurs du complexe ont fait le choix judicieux et citoyen de lui donner une dimension solidaire et environnementale en intégrant les réalités sociales et écologiques comme paramètres de réussite. Dans la vision du promoteur, la réussite du Complexe Atlas passe par la valorisation des berges de l’oued. L’équation est donc la suivante : pour réussir pleinement son défi économique, le Complexe Atlas fait le choix d’aborder la question sociale des commerces précaires qui entourent son site en adoptant une approche solidaire et s’attaque à son environnement urbain que sont les berges de l’oued en les aménageant pour plus d’attractivité, permettant de compenser la contribution solidaire qu’il concède aux commerces précaires.

UNE DIMENSION SOLIDAIRE

Érigé sur une superficie de 20.000m2 sur 5 niveaux, le Complexe Atlas rend hommage à l’histoire commerçante de la ville d’Inezgane et se positionne comme le nouvel écosystème économique de la Région Souss Massa. Soutenu par l’ensemble des acteurs administratifs, politiques et institutionnels, il séduit par son concept intégré novateur qu’il déploie en faveur de son environnement. En effet, pour résorber la problématique des commerces insalubres qui l’entourent, ses promoteurs ont consenti à céder plus de 600 magasins à des prix symboliques aux commerçants précaires qui vont se voir propulsés dans un écosystème aux normes les sortant de leur fragilité et leur assurant un avenir meilleur. 600 commerces, c’est au minimum autant de foyers qui vont pouvoir sortir de la précarité et bénéficier d’une qualité de vie meilleure avec un revenu assuré pour familles et enfants.

UN DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

Aménager les berges de l’Oued Souss représente une opportunité unique de voir ce patrimoine écologique reprendre la place qui lui est due d’espace d’épanouissement de la population. Il retrouvera pleinement sa mission d écosystème naturel avec une faune et une flore qui lui sont propres. Pour la seule rive droite, il est opportun de rappeler qu’elle se situe dans la Commune Territoriale d’Inezgane et que cette commune couvre 14km2, compte 130.000 habitants et accueille chaque jour plus de 100.000 visiteurs. Une densité qui asphyxie la commune et freine son épanouissement. L’aménagement des berges donnera bel et bien une nouvelle opportunité de proposer un cadre de vie meilleur à ses résidents et au Grand Agadir. Ces aménagements valoriseront la Commune Territoriale d’Inezgane, les quartiers mitoyens (Jorf et Tarrast) et serviront l’attractivité du Complexe Atlas.

LA RÉHABILITATION DE L’ÉCOSYSTÈME DE L’OUED SOUSS

L’aménagement des rives de l’Oued Souss permettra la limitation des inondations qui menacent la population riveraine et les infrastructures. Le nettoyage du lit de l’oued et l’extraction des résidus nuisibles implique des quantités énormes de plastiques charriés par les inondations. Une partie s’entasse dans l’oued et tandis qu’une autre se déverse dans l’Atlantique, menaçant l’écosystème aquatique. Le reboisement permettra pour sa part le retour à la réhabilitation des espèces florales et animales endémiques. Quant au bénéfice direct pour la population, il est prévu de réintégrer les parcelles d’agriculture urbaine et la création d’un marché sur place pour la vente de la production. Les berges seront donc aussi une occasion de créer des sources de revenus pour la population voisine qui pourra faire valoriser le versant gauche de la rocade pour créer commerces et animation.

ESPACE DE LOISIRS ET DE DÉTENTE

Une corniche sur les rives de l’Oued Souss, voici le projet ambitieux porté par l’ensemble des partenaires du projet. Sont prévus le long des rives, des parcours de jogging, des pistes cyclables, des aires de jeux pour les enfants, des terrains multisports pour les jeunes, des espaces de sociabilité pour les retraités, des théâtres de plein air pour les animations, des zones d’interprétation de la faune et de la flore, des aires de repos…

Et pour faire face à la problématique d’embouteillage qui défavorise la Commune d’Inezgane, de grandes surfaces de parking sont prévues pour accueillir les visiteurs, appuyés par des mini-trains que les automobilistes et visiteurs pourront emprunter pour traverser toute la longueur des rives dans des conditions favorables et agréables pour atteindre le centre commercial Atlas ou pour aborder les ruelles commerçantes de la ville d’Inezgane.

IMPACT SOCIAL

Les aménagements de la rive droite de l’Oued Souss concerneront au minimum 2000 familles qui bénéficieront de l’approche solidaire du Complexe Atlas, de l’aménagement des zones de cultures urbaines, de concessions d’exploitations de différentes activités. Seront impactés directement aussi toutes les familles qui verront leurs jeunes et moins jeunes trouver une opportunité d’embauche au sein du Complexe Atlas et de ses annexes.

Pour le bénéfice indirect, citons les quartiers mitoyens Tarrast et Jorf, donnant sur les berges, qui verront leurs habitations valorisées grâce à la qualité du site. Ces résidents pourront se constituer en associations et accéder aux financements régionaux pour la réhabilitation de leurs façades et l’aménagement de leurs quartiers. Le projet ouvrira aussi la porte à de nouvelles propositions d’aménagement des bords de la rocade, côté habitations.

LE NETTOYAGE DE L’OUED SOUSS

Chantier gigantesque, le nettoyage de l’Oued Souss fera appel à l’expertise de bureaux d’études spécialisés et de l’Agence du Bassin Hydraulique. L’Université Ibn Zohr, représentée par l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées, se chargera de l’étude d’impact du projet d’aménagement des rives de l’Oued Souss. Les étapes principales se résument dans : le terrassement, le criblage et la séparation des éléments. Pour cette dernière étape, on identifie les éléments à réutiliser sur place comme la terre, le sable qui sera recyclé dans le BTP après une opération de lavage hors site, et le plastique qui sera réutilisé dans le sous-dallage, les formes de pentes et la fabrication de pavés. Tous les procédés utilisés ont pour objectif de réhabiliter les rives, de recycler les matériaux extraits et ainsi de créer un cycle vertueux qui rejoint la philosophie environnementale du projet.

BILAN ENVIRONNEMENTAL

Pour avoir une idée du bénéfice environnemental de l’aménagement de la rive droite, notons que cette opération couvre une surface de plus de 75 hectares, pour un volume de 1.500.000 m3 de matériaux et un volume de déchets recyclés de 50.000 Tonnes. L’étendue de la rive droite à protéger avoisine les 7 kilomètres. Les aménagements prévus sont l’unique solution pour faire face aux inondations répétitives qui altèrent l’infrastructure voisine et qui constituent un grand danger pour les habitations riveraines. La réhabilitation de l’écosystème naturel est par ailleurs l’occasion de faire des rives de l’Oued Souss le poumon de la Préfecture Inezgane-Aït Melloul. Le nettoyage de l’oued bénéficiera directement à l’écosystème aquatique car il mettra fin aux tonnes de plastiques qui s’y déversent à chaque crue. Un pas de géant dans l’équilibre Homme-Nature dans la préfecture.

CONSISTANCE DU PROJET D’AMÉNAGEMENT

L ‘aménagement de la rive droite de l’Oued Souss a une grande ampleur. Elle couvrira, à titre indicatif, 529.000m2 d’activités agricoles, un centre d’interprétation de la nature sur 134.000m2, des zones de jeux pour enfants de 63.000m2, des activités sportives sur 135.000m2, des activités d’animation culturelle sur 12.000m2. Ces espaces et bien d’autres comme les pistes cyclables, les parcours de jogging…, contribueront à améliorer la qualité de vie des populations riveraines et augmenteront l’attractivité de la Préfecture Inezgane-Aït Melloul. L’une des dimensions mises en avant lors de la présentation du projet à l’occasion du Climate Chance concerne la limitation des émanations de gaz, rendue possible du fait que les déplacements vers la corniche d’Agadir seront limités au profit de ce nouvel espace aux normes, dédié à améliorer la qualité de vie urbaine du Grand Agadir.