ÉQUILIBRER LES CHANCES DES JEUNES DE NOTRE RÉGION

ÉQUILIBRER LES CHANCES DES JEUNES DE NOTRE RÉGION

C’est un engagement de longue date qui vient d’être renouvelé entre la Loire-Atlantique et deux provinces du Souss Massa. Ledépartement françaisest en effet en coopération décentraliséedepuis 1992 avec le Conseil Préfectoral d’Agadir Ida Outanane et depuis 2009avec la Province de Chtouka Aït Baha.C’est dans ce cadre qu’en octobre dernier, Monsieur Philippe Grosvalet, Présidentde Loire-Atlantique, est venu à Agadir accompagné d’une importante délégation du département etde partenaires institutionnels et associatifs, notammentdes représentants d’associations françaises dédiées à la jeunesse.Fructueuse, la visite a porté sur la mise en place de partenariats visant des thèmes essentiels tels que le développement rural, le tourisme durable, la jeunesse et l’éducation.

« La jeunesse est le premier investissement d’une nation. »

Philippe Grosvalet, Président du Département de Loire-Atlantique

C’est lors d’une réception au Consulat Général de France d’Agadir, le 22 octobre au soir, que Monsieur Philippe Grosvalet a souligné l’importance de tisser des liens entre les jeunes des deux pays et de garantir l’équilibre entre l’urbain et le rural, un équilibre permettant une plus juste redistribution des richesses produites dans les centres urbains vers les territoires ruraux moins bien pourvus de services, d’accompagnement et de financement :« Une coopération est l’affaire de la société toute entière et notamment celle des associations et des bénévoles qui s’engagent pour le bien commun, pour la jeunesse, pour la fraternité. … Ayant rencontré des jeunes partant ou venant du Maroc et de Tunisie, nous savons combien ces échanges peuvent transformer une vie ; nous savons à quel point il faut renforcer nos actions pour la jeunesse, que ce soit au Maroc ou en France. » Couronnant les journées de travail, la réception au Consulat Général de France d’Agadir a réuni la délégation de Loire-Atlantique en présence du Président du Conseil Préfectoral d’Agadir, Monsieur Lahcen Bijdiguen et duPrésident du Conseil Provincial de Chtouka Aït Baha, Monsieur Mohamed Moutiya.Le renouvellement de l’engagement réciproque a porté sur la signature de nouvelles conventions de coopération décentralisée s’étalant sur la période 2017-2021. Les liens qui lient les trois territoires sont anciens et durables, preuve d’une coopération dense et riche qui porte ses fruits.

Ainsi donc, conformément au plan d’actions, les axes développés dans le cadre de la coopération avec la Préfecture d’Agadir Ida Outanane porteront sur la jeunesse et l’éducation, ainsi que sur le renforcement des capacités par la mobilité internationale des intervenants.

Dans le volet Jeunesse-Éducation en milieu rural, les « Dar Taliba » et « Dar Talib »(ndlr : maison de l’étudiante et maison de l’étudiant) sont associés à ce projet qui consiste à lutter contre la déscolarisation par la réhabilitation des lieux d’accueil d’une part, à former des professionnels amenés à encadrer les jeunes d’autre partet à développer des actions d’éducation citoyenne et socioculturelles.Sous le patronage du Conseil Départemental de Loire-Atlantique et du Conseil Préfectoral d’Agadir Ida Outanane, les quatre Dar Taliba et Dar Talib et l’Association des Francas en liaison avec l’Association Accoord ont signé une convention de partenariat initiant un travail en réseau entre les structures. Par cette convention, les associations marocaines et françaises s’engagent au renforcement de la qualité et de la structuration de l’action éducative proposée aux jeunes ;au développement des relations entre les jeunes des deux rives ; à la construction d’une citoyenneté mondiale prônant la dialogue interculturel.Ce projetestfinancé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères Français et le Ministère de l’Intérieur du Royaume du Maroc,dans le cadre du fonds conjoint franco-marocain, à hauteur de 39.000 € sur une année.

« Notre plus grand bonheur fut de voir le sourire des jeunes filles du foyer.

C’est notre meilleure récompense. »

Avec la Province de Chtouka Aït Baha, les actions de coopération 2017-2021 ont été définies en commun, en tenant compte des caractéristiques de la province et des compétences du Département de Loire-Atlantique. Undéveloppement local rural sur la base du tourisme durable constitue le projetphare. Il s’agit de faire découvrir et de mettre en valeur le patrimoine culturel, artisanal et gastronomique de la province par le biais de la randonnéepédestre.Ce projetestégalementfinancé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères Français et le Ministère de l’Intérieur du Royaume du Maroc,dans le cadre du fonds conjoint franco-marocain, à hauteur de 76.000 € sur trois ans.

Le dynamisme de la coopération repose également sur les échanges entre acteurs des territoires dans le champ du social et plus particulièrement en faveur des publics vulnérables. La mobilité permet en effet de développer des échanges de pratiques professionnelles et des stages d’étudiants, favorisant ainsi le renforcement des compétences de tous.D’autres projets, relevant du domaine social, de la culture et des sports pourraient être encore développés à l’avenir.