LA COMMUNE DE TAGHAZOUT SUR TOUS LES FRONTS

LA COMMUNE DE TAGHAZOUT SUR TOUS LES FRONTS

DES ACTIONS CONCRÈTES SUR LE TERRAIN

Vous l’aurez certainement remarqué, le village de Taghazout, si célèbre auprès des surfeurs du monde entier, fait l’objet de grands travaux qui ne passent pas inaperçus. L’année 2017 a été, en effet, une année remarquable pour la Commune de Taghazout. Sous la présidence de M. Mohamed Bouhrist, nouvellement élu en 2015, les exhortations du conseil à la coopération et aux actions en faveur de nouveaux partenariats avec les services extérieurs et le tissu associatif local, ont porté leurs fruits. Depuis lors, les chantiers sont ouverts partout. De grands projets se sont concrétisés tel le cas de l’assainissement liquide du centre de Taghazout. Cette vision s’inscrit dans une démarche globale d’amélioration de la qualité de vie des citoyens et du développement durable. Elle incite à une polarisation des investissements dans une logique de synergie d’efforts de multiples partenaires. Pour en savoir plus, nous nous sommes rapprochés de la Commune de Taghazout et avons rencontré M. Mohamed Bouhrist, son Président.

TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT LIQUIDE

Le premier lot de ce projet ambitieux est actuellement dans sa dernière phase de réalisation. Le deuxième lot, qui portera sur l’installation du réseau sur le coté mer du centre, ne tardera pas à démarrer dans les jours à venir. Le coût de ce projet d’assainissement liquide dans sa globalité est estimé à 50.000.000 Dirhams. Très prochainement, le démarrage du deuxième lot du projet d’assainissement liquide sera lancé pour incorporer la zone littorale du centre de Taghazout. Avantager ce projet en priorité était une évidence devant d’autres réalisations qui vont de pair avec le projet de requalification urbaine du centre de Taghazout dont les objectifs se focaliseront sur les redressements qualitatifs de la façade, à savoir l’élargissement de la route principale reliant le centre avec la station touristique intégrée Taghazout Bay, le revêtement des rues de connexion et la construction des murs de soutènement.

Ces travaux se résument au goudronnage, à l’aménagement d’espaces verts, à la mise en place d’un réseau d’éclairage public performant et aux travaux d’assainissement des eaux pluviales. La réalisation de cette mise à niveau est estimée à 55.000.000,00 Dirhams.

DÉSENCLAVEMENT DES DOUARS

Le désenclavement a également sa part dans le programme de développement durable adopté par la Commune. Pour faciliter la mobilité de la population rurale des douars, les préoccupations du conseil se sont orientées vers l’aménagement prioritaire de trois routes d’une certaine envergure. Ce programme vise à rétablir la dynamique d’intégration des populations rurales dans la vie communautaire : scolarisation, santé, et services publics. Le projet s’articule autour de l’aménagement de la route reliant la Nationale n°1 et le douar Tagorzamt le long d’un parcours de 8.66km dont les crédits alloués s’élèvent à 10.840.867,20 Dirhams ; l’aménagement de la route reliant le douar Aourgua et le douar Issi le long d’un parcours de 10.60km dont les crédits alloués s’élèvent à 24.913.465,92 dirhams ; et l’aménagement de la route reliant la Nationale n°1 et les douars de Tagounit, Abouzid, Adouz Sidi Ouaaziz le long d’un parcours de 9.89km dont les crédits alloués s’élèvent à 16.134.588 Dirhams. Dans le cadre de cette stratégie, le Conseil Communal face à l’obligation de mettre fin aux nuisances olfactives et de réduire les risques d’inondations, s’est penché sur l’aménagement de l’Oued Tizaou. Ce projet, longtemps espéré par les riverains, a enfin vu le jour. D’autres travaux de rénovation et de dallage du pont de l’Oued Iffassoune sont sur le point d’aboutir à leur réception définitive.

AMÉNAGEMENTS SCOLAIRES

Sur le plan social, l’outil participatif a connu un regain d’actualité, encouragé par l’INDH (Initiative Nationale du Développement Humain) dans le domaine d’ajustements structurels d’unités d’enseignement préscolaire et primaire. Les efforts ont généré effectivement l’aménagement et l’équipement d’une unité préscolaire à l’école primaire de l’Immam Al Bousairi, la reconstruction de huit classes et leurs équipements au sein de cette unité scolaire. Une budgétisation respective a été prévue, soit 330.000 Dirhams, et l’autre avoisinant les 1.400.000 Dirhams pour les travaux de reconstruction.

En vue de lutter contre le décrochage scolaire, le transport scolaire est aussi à l’ordre du jour. Les élèves du collège Nabuls, soit une cinquantaine, ont ainsi pu rejoindre leurs classes grâce à l’achat d’un transport scolaire en partenariat avec l’INDH à 360.000 Dirhams.

INVESTISSEMENT POUR LA SANTÉ

Le volet santé n’a pas été oublié. L’acquisition d’une ambulance à 331.000 Dirhams s’inscrit particulièrement dans le cadre de la protection de la santé des femmes et la lutte contre la mortalité infantile. Les personnes vulnérables, ayant des insuffisances rénales, font l’objet d’un projet de transport qui sera mis à leur disposition.

DES DIVERTISSEMENTS POUR LES JEUNES

L’ampleur croissante de ces projets a touché également l’épanouissement des jeunes à travers la création d’un terrain de football de proximité au bord de la voie de contournement de la station touristique intégrée de Taghazout Bay sur une superficie globale d’un hectare et l’aménagement d’un skate park qui acquiert de plus en plus de notoriété au niveau national et mondial.

LA BELLE HISTOIRE DU SKATEPARK DE TAGHAZOUT

Derrière le nouveau pôle d’animation qu’est le Skatepark de Taghazout, offert aux jeunes de la localité depuis décembre dernier, réside une belle histoire de communion et de partage au-delà de nos frontières. À l’initiative d’un jeune de la région, Ali Tamara, président de l’association Taghazout Skatepark, l’idée émerge dès lors que la Mairie de Taghazout a octroyé, en face du mythique spot Anchor Point, un terrain destiné aux initiatives publiques. Ali Tamara propose alors aux autorités locales d’en faire un skatepark qui participerait à animer la vie de ce site touristique. L’écho est positif et immédiatement, la dynamique de co-création se met en marche. En collaboration avec la communauté de volontaires Make Life Skate Life, qui a travaillé sur différents projets similaires à travers le monde, et grâce à la générosité de différents volontaires et contributeurs au projet via une collecte de fonds, le skatepark de Taghazout vit le jour après 20 jours de travaux. « Le design de ce skatepark, venu d’Australie avec quelques modifications, est comme une pièce d’art…. Tout au long de la construction, je me souviens que les volontaires travaillaient du lever au coucher du soleil, parfois même la nuit … en y mettant tout leur cœur. Nous les remercions sincèrement… » a déclaré Ali Tamara.

Ce fantastique espace offre ainsi aux jeunes passionnés de glisse une infrastructure de choix pour s’épanouir et faire naître des vocations, un nouvel écosystème qui donnera un bel élan à Taghazout et aux sports urbains.

www.facebook.com/TaghazoutVisit

Photo Skatepark Taghazout : Mustapha Elbaz Agence Fly Viral