LA FERME DIDACTIQUE AGDAL ID ACHOUR 

LA FERME DIDACTIQUE AGDAL ID ACHOUR 

Avec Soufiane Yacoubi

« Ferme didactique Agdal Id Achour », c’est le nom du nouveau projet participatif de l’Association Dar Si Hmad qui sera réalisé pour une enveloppe budgétaire de 1,5 million de DH. Il a pour objectif la formation à la permaculture et aux techniques de l’agro-écologie de jeunes femmes et hommes des Aït Baâmran, une région du sud-ouest marocain menacée d’érosion, de désertification et d’exode rural. Relancer une dynamique de reforestation à l’échelle de toute une vallée et revaloriser la paysannerie traditionnelle sont donc les défis auxquels le projet veut répondre aujourd’hui.

« Parmi les objectifs à terme, l’implantation d’une dynamique de création et de gestion d’oasis et la création d’activités génératrices de revenus pour la population locale »

Dans le détail, il sera question de transformer un terrain rocailleux et aride dans la Commune Rurale Tnine Amellou Id Aachour, en une ferme didactique de recherche et de lutte contre l’érosion et la désertification. « Cette structure présentera tous les aspects d’autonomie potentielle auxquels peut prétendre une ferme dans son écosystème », explique Dr Jamila Bargach, Directrice de l’Association Dar Si Hmad. L’idée est aussi de réduire et d’inverser l’exode rural, et de mettre en place un centre de formation spécialisé en agro-écologie pour les régions arides, pour des échanges Sud-Sud avec les régions sahéliennes. Dans l’immédiat, les porteurs du projet comptent utiliser l’eau excédentaire recueillie suite au succès du projet de collecte de brouillard implanté à Sidi Ifni, et aussi de créer un point humide, point de départ d’une oasis, afin de donner l’exemple et de concrétiser la lutte contre la désertification et la régénération du sol. Les villageois seront de même initiés à l’adoption de nouvelles techniques d’agro-écologie.

Les habitants des villages de la Commune Rurale de Tnine Amellou, Caidat Mesti, relevant de la Province de Sidi Ifni dans la Région Guelmim Oued Noun, seront les premiers bénéficiaires du projet « Ferme didactique Agdal Id Achour ». Formés gracieusement, ils seront appelés à devenir des formateurs au sein de la ferme et ils hébergeront les volontaires et bénévoles désirant participer au projet. Une forme de tourisme rural pourra de même être développée. Il faut préciser que les habitants profiteront en particulier de la grainothèque (un grenier à semences maraîchères et fourragères) et des boutures possibles. Les premiers bénéficiaires qui se seront distingués par leur enthousiasme, leur volonté de changement et leur implication dans l’amélioration de leur région, seront formés à devenir les premiers « semeurs et semeuses ». Ils auront pour mission de semer les graines qu’ils auront élevées mais aussi de semer les graines du changement au sein de la population marocaine. « La ferme didactique Agdal Id Aachour servira ainsi de centre fédérant les bonnes volontés », précise Abbès Benaissa, Office Manager de l’Association Dar Si Hmad. Par ailleurs, cette structure pourra devenir à la fois un site d’hébergement de courts séjours pour les étudiants intéressés, du Maroc et d’ailleurs, et un véritable centre de formation et de recherche et développement avec des salles de classes et des espaces de conférences. Rappelons à ce propos que l’Association Dar Si Hmad offre des formations intégrant des chantiers participatifs ou des ateliers de conception de design permacole, notamment à travers son Centre d’Étude de Langues et d’Aide à la Recherche, et à son Ecole d’Ethnographie Appliquée.

Les institutions partenaires de ce projet porté par Dar Si Hmad sont la Commune Rurale Tnine Amellou, l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, le Rotary Club Agadir Oufella Renaissance, l’Abeille (réseau de volontaires européen(e)s), le Réseau des Initiatives agro-écologiques au Maroc (RIAM), le Bureau d’Études Environnementales (BEE) et Quinta Das Relvas (Ferme agro-écologique au Portugal).