L’AFRIQUE S’AFFIRME EN CAPITALE À RABAT

L’AFRIQUE S’AFFIRME EN CAPITALE À RABAT

1

DU 28 MARS AU 28 AVRIL 2017

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce printemps, Rabat, « Ville Lumière Capitale du Royaume du Maroc », met l’art et les expressions contemporaines de l’Afrique à l’honneur avec l’événement « L’Afrique en Capitale ». Expositions, concerts, Art Urbain, projections de films et conférences : c’est une effervescence créative qu’accueille la capitale marocaine de la culture qui impose son dynamisme à l’échelle du continent. En ligne droite avec la vision pour l’Afrique impulsée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et l’ambition nationale en faveur du développement culturel, la Fondation Nationale des Musées orchestre ici un généreux programme d’activités multidisciplinaires. Ce magnifique programme a été concocté sous la coordination générale de Brahim El Mazned, acteur majeur de la Culture qu’on ne présente plus. Grâce à lui, l’Afrique brille de mille feux à Rabat.

                                       

2

EXPOS, CONCERTS, CONFÉRENCES

Avec pour axe la mise en avant des artistes d’arts contemporains africains, 18 lieux et 36 événements prendront place à Rabat, entre expositions, arts du spectacle, débats d’idées, cinéma et street art. Parmi les moments forts, citons l’exposition « Présence Commune » qui présente le travail des artistes Kouka Ntadi et Wahib Chehata au Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain, l’expo « L’Étoffe des songes » de la grande figure malienne Abdoulaye Konaté à L’Espace Expressions CDG, l’expo « Regards Croisés » à La Galerie Bab El Kébir, l’expo « un regard sur l’Afrique » à La Galerie Bab Rouah ou encore l’expo « Patrimoine » sur les subtilités de la calligraphie arabo-africaine à La Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc. De plus, chaque jeudi, un événement littéraire prendra place à l’auditorium du MMVI et chaque vendredi soir, un rendez-vous musical à la Villa des Arts.

3

L’OR AU MUSÉE DE LA MONNAIE

Au Musée de Bank Al-Maghrib, l’exposition « L’or de l’Afrique » expliquera au grand public la longue et riche histoire des relations maroco-africaines à travers une documentation historique riche et diversifiée. Le commerce transsaharien a favorisé la mobilité des hommes, des idées et des cultures matérielles. L’or a souvent été au premier plan des échanges, produit dans la région des sources du Niger et du Sénégal puis transformé en lingots entre Ghana et Awdaghoust (Mauritanie). Pour obtenir cet or, les marchands marocains proposaient des marchandises très variées. Le Musée présente une collection de monnaies frappées par les rois et les émirs en la replaçant au centre des réseaux diplomatiques et commerciaux qui furent les siens, des confins subsahariens jusqu’aux cités commerçantes de l’Italie médiévale, des royaumes du Nord de l’Europe jusqu’au cœur de l’Afrique.

4

DES MURS QUI MURMURENT

Rabat s’est inscrite en janvier 2017 dans le circuit mondial des villes « Street art friendly » selon le site spécialisé Artsy (6ème ville aux côtés de Los Angeles, Buenos-Aires, Lisbonne, Hong-Kong et Melbourne). Avec la volonté d’inscrire également des actions dans l’espace public, afin de susciter la curiosité du « regardeur » citoyen, L’Afrique en Capitale s’exprime aussi hors les murs à travers la réalisation de fresques murales. Une initiative mise en œuvre en partenariat avec la Fondation d’Art Montresso. Les artistes Hendrik Beikirch, Tarek Benaoum, Abeilone et Médéric Turay réaliseront les fresques murales. Les transports urbains véhiculeront eux aussi, tout au long de l’événement, le graphisme des artistes du continent. Une œuvre de l’artiste Abdoulaye Konaté habillera les rames du tramway, tandis que le train navette se mettra aux couleurs de l’artiste Médéric Turay.

5

FESTIVAL DES ÉCOLES DE CINÉMA

En partenariat avec le Centre Cinématographie Marocain (établissement public créé en 1944) et le Ministère de la Communication, le festival des Écoles de Cinéma et d’Audiovisuel d’Afrique est organisé par l’ISMAC, avec comme objectif de renforcer la coordination entre les écoles spécialisées du continent. Plusieurs films seront projetés en marge de la compétition des films d’écoles. Des master class et des tables rondes sont également au programme. Un hommage sera rendu aux vétérans du cinéma africain : Souheil Ben Barka (Maroc), Gaston Kabore (Burkina Faso), Pierre Yaméogo (Mali). Le palmarès du festival des écoles de cinéma sera proclamé le 15 avril lors de la cérémonie de remise des prix et de la projection des films gagnants. Les salles de cinéma Renaissance et 7ème Art de Rabat accueilleront, du 10 au 15 avril 2017, la programmation des films africains participants.