L’ART DES FEMMES DE ZAGORA

L’ART DES FEMMES DE ZAGORA

AU CŒUR DE LA VALLÉE DU DRAÂ

La Vallée du Drâa est l’une des plus belles vallées du Sud marocain avec ses cinq palmeraies verdoyantes qui s’étendent sur 200km, d’Agdz à M’Hamid El Ghizlane : Mezguita, Tinsouline, Ternata, Fezouata et Ktaoua. Petite ville typique présaharienne au sud de la vallée, Zagora fait partie du pays de Fezouata. Elle est entourée de grandes oasis et d’anciennes kasbahs. La ville fut jadis une importante étape de caravaniers ; un panneau indiquant « Tombouctou en 52 jours » perdure au centre-ville. Aujourd’hui, Zagora est très appréciée des touristes comme point de départ vers le désert et les dunes. Elle est aussi assimilée au Marathon des Sables qui aura lieu cette année du 6 au 16 avril 2018. Aujourd’hui, c’est une toute autre spécificité de Zagora que partage avec vous Simone Benhassi, notre Consultante en tourisme : un coup de cœur pour un vêtement brodé typique de cette région…

LES ATELIERS DE LA RÉGION

La région est aussi connue pour Tamegroute, à 20km au sud de Zagora. Tamegroute se compose de plusieurs ksour reliés les uns aux autres avec, au centre, la Zaouïa Naciria. Celle-ci abrite une riche bibliothèque dont les plus anciens ouvrages conservés datent du 11e siècle, calligraphiés au brou de noix, safran, henné ou or, sur des parchemins en peau de gazelle. Il s’agit d’ouvrages scientifiques et littéraires, ainsi que des recueils religieux. Tamegroute héberge aussi plusieurs ateliers artisanaux de poterie qui se distingue par sa couleur verte.

Dans cette région touchée par le chômage et la sécheresse, les femmes se sont réunies pour constituer des associations de valorisation de leur travail traditionnel et en faire une source de revenus. Quelques Européennes se sont jointes à elles pour commercialiser leurs produits et les faire connaître à travers le Maroc et l’Europe.

UN ART INSPIRÉ PAR LA NATURE

Une Allemande, Doris Butz, arrivée il y a cinq ans dans la région, est tombée sous le charme de ce vêtement typique que portent les femmes de Zagora, nommé « amelhef » ou « gnaâe » ou « tahrouyt » selon la région, un grand châle en tissu noir brodé de motifs de couleurs vives. Doris aimant beaucoup les travaux manuels comme la couture et la broderie, elle décida d’aider ces femmes à utiliser leur savoir ancestral. L’idée des brodeuses « Les Femmes de Zagora » est née. Plusieurs familles et femmes de tous âges sont intégrées dans ce projet de brodeuses qui pérennise cet art traditionnel. Les motifs flamboyants ont souvent une signification et sont liés à ce qui est important dans la vie de tous les jours. Ainsi, la couture brodée au milieu évoque l’Oued Draâ, d’autres motifs représentent la famille avec mari et enfants ou illustrent des palmiers, fleurs, animaux, étoiles, grains de sables…

CRÉER DE NOUVELLES TENDANCES

Avec Doris, les brodeuses de Zagora innovent et revisitent les codes de leur art. Elles créent de nouveaux articles comme de petits châles, écharpes, robes, sacs et pochettes, etc. Elles utilisent aussi des tissus d’autres couleurs que le noir, en bleu, vert, sable, rouge… Doris choisit le matériel de base, les tissus, la laine, les paillettes et tout autre matériel nécessaire, et supervise le fini qualité de la broderie et des coutures. Elle nourrit un projet similaire pour les femmes de Foum Zguid dont la broderie est tout à fait différente avec motifs en ondes et floraux dans les tons orange, ocre et rouge. Les « amelhef » peuvent être utilisés aussi comme rideaux, couvertures, nappes, ou pour toute autre utilisation selon l’imagination de l’acheteur/se. Les revenus sont reversés aux femmes qui contribuent ainsi à faire vivre leur famille tout en subvenant à leurs propres besoins.

OÙ TROUVER DES « AMELHEF »  

À ce jour, il n’y a pas encore de boutique où acheter directement les articles des brodeuses « Les Femmes de Zagora », mais il est possible de passer des commandes individuelles en indiquant la taille, les couleurs, etc. Le tarif varie selon la grandeur du châle et de la broderie.

Pour plus d’informations sur les divers produits ou pour passer commande, envoyez un mail à l’adresse suivante : info@lesfemmesdezagora.com.

Visitez aussi la page www.facebook.com/lesfemmesdezagora pour découvrir de belles photos mettant en scène les différents modèles et couleurs de vêtements.

Les Gadiris et les visiteurs de passage dans notre ville peuvent aussi contacter ou passer chez L’Echappée Belle, Étape Berbère au quartier Talborjt. Isabelle de Balathier se fera un plaisir de vous conseiller et de prendre votre commande. Adresse : 7, rue de Mohamed Boufous, Talborjt Tel : 0678 74 22 27