LES CINQ CONTINENTS RÉUNIS AUX ÎLES CANARIES

LES CINQ CONTINENTS RÉUNIS AUX ÎLES CANARIES

Si vous posez le pied pour la première fois aux Îles Canaries, vous éprouverez le doux sentiment d’être chez vous. L’accueil chaleureux des habitants, les paysages et le bon climat y sont pour beaucoup mais pas seulement. Cette sensation familière vient aussi de l’identité cosmopolite des îles qui, de tous temps, se sont retrouvées au carrefour des échanges entre les peuples et les continents et en ont gardé l’empreinte. Avec Benjamin Eche Cazelles, notre spécialiste des régions canariennes et africaines, nous avons précédemment vu que l’archipel garde de l’Afrique voisine des origines amazighes perpétuées par des célébrations ancestrales ; nous avons voyagé ensemble dans l’atmosphère cubaine de l’île de La Palma et exploré l’histoire de La Gomera qui a donné de ses hommes aux expéditions de Christophe Colomb vers le nouveau monde… Aujourd’hui, nous poursuivons notre tour du monde dans cet archipel qui n’a pas fini de nous surprendre. Nul besoin d’une année sabbatique pour ce voyage, une petite semaine de congés et une heure et demie de vol vous suffiront pour un total dépaysement.

AU ROYAUME DE SIAM, À TENERIFE

Revenu d’Asie ébloui par l’architecture des îles orientales et leurs similitudes avec certains décors volcaniques canariens, Wolfgang Kiessling en a fait le thème phare d’une bonne partie de son offre touristique à Tenerife. Ainsi, à Puerto de la Cruz, au nord de l’île, le PDG allemand a imaginé une ambiance asiatique sophistiquée dans les spas et jardins de son hôtel 5* luxe Botánico où même Michael Jackson aimait venir se reposer dans sa suite préférée avec vue panoramique. Non loin de là, au milieu d’une végétation luxuriante et de cours d’eau parcourus de carpes japonaises, le parc zoologique Loro Parque arbore une architecture typiquement thaïlandaise totalement dépaysante. Même ambiance dans le Sud de Tenerife où le groupe invite à l’évasion en Thaïlande au Siam Park, un des meilleurs parcs aquatiques du monde selon Tripadvisor, et au Siam Mall, centre commercial investi par les plus grandes marques de mode au milieu d’un décor asiatique surprenant. Alors, si le temps vous manque pour un grand voyage en Asie, envolez-vous simplement à Tenerife, vous en aurez un bel aperçu. www.hotelbotanico.com – www.loroparque.com – www.siampark.net -www.ccsiammall.com

LA « HUITIÈME ÎLE » CANARIENNE

Durant la grande crise économique survenue entre les deux guerres mondiales, alors que la famine sévissait aux Îles Canaries, de nombreuses familles émigrèrent au Venezuela, gigantesque pays sud-américain dont les réserves minières faisaient alors entrevoir un avenir des plus prospères. Reçue à bras ouverts par un pays en pleine émergence économique et rapidement intégrée par la société vénézuélienne, la société canarienne reste donc éternellement reconnaissante de l’accueil qui lui a été réservé de l’autre côté de l’Atlantique lors de cet épisode sombre de l’histoire de l’archipel. L’importante communauté canarienne installée au Venezuela y a prospéré et les générations s’y sont succédé. Ainsi, dans les années 90, la diaspora canarienne, composée de ses émigrés et de leurs descendants, superait en nombre la population des Îles Canaries elle-même. C’est alors que pour des raisons tant pragmatiques que sentimentales, la société civile et les médias de l’archipel ont tendrement qualifié le Venezuela de « huitième île canarienne ». Plus récemment, une bonne partie de ces familles canariennes et vénézuéliennes, à la recherche de nouvelles opportunités, sont venues à leur tour s’installer dans l’archipel espagnol, facilement intégrées dans une culture familière et au cœur d’une société canarienne retournant volontiers la courtoisie dont elle avait bénéficié. L’influence vénézuélienne est aujourd’hui remarquable dans divers aspects de la culture canarienne, notamment la gastronomie : dans toutes les îles, vous pourrez ainsi savourer le fameux pabellón créole, de croustillantes arepas, de succulantes empanadas, des cachapas, hallacas ou guasacacas, comme si vous étiez en plein cœur de la grande Caracas.

FUERTEVENTURA, UN HAWAÏ EN EUROPE

Située à moins de 100 kilomètres des côtes marocaines, l’île de Fuerteventura est la plus ancienne et donc la plus érodée des Îles Canaries. Elle hérite son nom des vents forts et constants qui l’assaillent et ont modelé son paysage relativement plat et aride. La totalité de son territoire est reconnu par l’Unesco comme Réserve de la Biosphère pour la diversité de la faune et de la flore qu’elle héberge malgré des conditions en apparence inhospitalières. L’île réserve à ses visiteurs des paysages lunaires, de grandes extensions de dunes et de longues plages de sable fin, presque désertiques. Continuellement caressée par les alizés en direction Nord et par le chergui venu du Sahara, l’île offre une température avoisinant les 25ºC tout au long de l’année. Les côtes de Fuerteventura constituent également un des spots les plus renommés de la planète pour la pratique des sports de glisse, notamment le surf, le windsurf et le kitesurf. Les conditions climatiques offrent en effet une variété de vagues pour tous les niveaux et toutes les disciplines. Ainsi, la vague de Corralejo, qui se brise sur l’îlot de Lobos, forme une onde de plus d’un kilomètre de large, considérée par les surfeurs comme un trésor de l’Atlantique. Large d’à peine 20 à 30 kilomètres, l’île se traverse en un instant, garantissant aux amateurs de trouver les bonnes conditions d’un côté ou de l’autre. Les agents touristiques insulaires ont su tirer partie de ces conditions naturelles singulières et adapter leur offre de services à cette niche spécifique du tourisme actif. Décor volcanique, vagues sensationnelles et services touristiques de qualité, la communauté mondiale des surfeurs, particulièrement mobile et interconnectée, n’a guère tardé à surnommer l’île canarienne d’ »Hawaï européen ». Ne manquez pas, vous aussi, d’aller découvrir les paysages de rêve de cette île voisine et de vous essayer à ses vagues splendides.