LES GRANDS PROJETS DE LA RÉGION AVANCENT

LES GRANDS PROJETS DE LA RÉGION AVANCENT

Trois ans après, la régionalisation avancée du Maroc démontre toute son efficacité à répondre rapidement aux besoins des citoyens et à booster l’avancement des projets structurants. Pour rappel, cette décision, actée en 2015, n’a pas constitué qu’un simple redécoupage du territoire en 12 régions, mais a surtout propulsé, de façon effective, un mode de gouvernance décentralisé vers les différents conseils régionaux. Dans ce contexte, notre Région Souss Massa s’est révélée une des premières à mettre en place, en Mars 2017, son Plan de Développement Régional à horizon 6 ans (stipulé par la loi organique 111-14), destiné à répondre aux objectifs prioritaires de chaque secteur. La session ordinaire de ce mois de juillet 2018 a été l’occasion de dresser un état d’avancement des projets inscrits dans ce cadre.

PLACE AUX INVESTISSEMENTS ET À L’EMPLOI

C’est sous la présidence de M. Brahim Hafidi, Président du Conseil, et en présence de M. Ahmed Hajji, Wali de la Région Souss Massa, ainsi que des Gouverneurs des Préfectures et des Provinces de la Région, des représentants des services extérieurs, de la presse, de la majorité des élus membres du Conseil et des cadres de la région, que s’est tenue cette session ordinaire. Pas moins de 14 points y ont été adoptés, notamment ceux qui concernent les dotations d’investissements allouées à la nouvelle Agence Régionale d’Exécution des Projets (AREP). Ont été adoptées également les demandes de prêts auprès du Fonds d’Equipement Communal, la convention d’appui à l’emploi et celle sur la Maison des Arts d’Agadir, les conventions de partenariats d’appui aux événements sportifs, sur la migration et le développement et sur l’environnement et le développement durable.

PRIORITÉ AUX BESOINS FONDAMENTAUX

L’accès au bien-être des populations a retenu toute l’attention de l’assistance avec l’adoption de conventions d’assainissement dans les communes rurales d’Assaka et d’Imssouane, de Belfaa et de Machraâ Laâyne et la mise à niveau de la Commune de Drarga. L’extension du réseau électrique au niveau rural sera au centre des préoccupations dans le cadre du contrat programme de réduction des disparités sociales et spatiales, de même que la protection de l’environnement avec une convention relative à la valorisation des déchets agricoles en plastique. Le dernier point adopté, et non des moindres puisqu’il répond à une demande pressante des populations, concerne l’amendement de la convention de partenariat relative à la réhabilitation des hôpitaux régionaux.

Sur ces questions rurales et régionales, le Président du Conseil Régional Souss Massa, M. Brahim Hafidi, a déclaré : «Au titre de l’exercice 2018, l’Agence Régionale d’Exécution des Projets (AREP) a déjà procédé à l’exécution de certains projets, alors que leur coup d’envoi était programmé pour ce mois de juillet». À cet égard, une enveloppe de 45,7 MDH a été allouée à l’AREP, au titre de cet exercice pour la réalisation et l’équipement des hôpitaux et centres de soins, en plus de la construction de classes d’enseignement primaire et de parcours en milieu rural. Quant à l’état d’avancement des projets lancés au titre de l’année 2017 dans le cadre du programme de réduction des disparités spatiales et territoriales, il atteint 60 à 100%.

MISE EN VALEUR DE L’ARTISANAT

Pour sauver l’artisanat de la course des temps modernes, ce secteur a bénéficié d’un grand soutien. Ainsi, les travaux entrepris au niveau du complexe artisanal de Foum El Hisn à Tata, sont d’ores et déjà achevés, tandis que la première tranche de mise à niveau des groupements artisanaux d’Agadir et de Taliouine est avancée à hauteur de 60%. Ceci, en supplément d’une mobilisation de financement aux projets de restauration des kasbahs et greniers collectifs de la région.

L’ACCÉLÉRATION INDUSTRIELLE SUR LES RAILS

Suite à la présentation de la déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020, présidée en janvier dernier par SM le Roi Mohammed VI, le secteur a connu une avancée exceptionnelle dans le Souss Massa. Le Président de la Région, M. Hafidi, a précisé, lors de la session du 2 juillet, que la contribution de la région afférente à la mise à niveau des zones industrielles a été accordée à la Société Al Omrane, chargée de la réalisation de la Zone Industrielle de Tiznit, pour le lancement de l’appel d’offres relatif à la réalisation d’une station de traitement dans cette zone. Les autres projets inscrits dans le cadre du Plan d’Accélération Industrielle avancent selon le calendrier prévu : « Pour le projet de Technoparc et la Cité d’innovation, les études architecturales et techniques ont été accomplies en vue de lancer les appels d’offres des travaux prévus…, tandis que celles relatives à la première tranche de la Zone Franche de 50ha ont été réalisées. » a précisé M. Hafidi.

90,4 MDH REPROGRAMMÉS DONT 45,7 POUR L’AREP

Durant cette session, il a également été décidé de procéder à des transferts dans le budget et la reprogrammation de 90,4 MDH dont 45,7 pour l’AREP, 20 MDH pour la construction du Technopark, 10 MDH pour le Conseil Régional Souss-Massa et 7,5 MDH pour le programme de développement rural et la réduction des disparités. Le reste a été dédié à l’étude de faisabilité pour la réalisation d’un centre de migration, un espace de mémoire historique à Tata et, avec la contribution de la Région, à la réalisation d’un centre de soins dans la Commune de Laqliâa par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.