L’IFA OFFRE UN CADEAU CULTUREL AUX GADIRIS

L’IFA OFFRE UN CADEAU CULTUREL AUX GADIRIS

Nous pourrions commencer cet article par les mots d’usage qui officialisent la création d’une association, mais ce serait déliter la véritable dimension humaine et sociale que souhaitent lui donner ses fondateurs. Tandis que la 2e édition d’Anmoggar N Jazz approche à grands pas, l’Institut Français d’Agadir a pris en effet la décision, ce 5 juillet dernier, de pousser le festival hors du nid pour qu’il prenne son envol. Il y a une raison à cela, et même plusieurs. En le plaçant sous la tutelle d’une association de droit marocain, l’IFA choisit ainsi de l’offrir aux citoyens gadiris afin qu’ils se l’approprient et en fasse une spécificité culturelle de notre ville. Le succès de la première édition n’a fait que conforter l’idée de détacher rapidement l’image du festival de celle de l’Institut Français afin qu’Anmoggar N Jazz devienne un événement autonome qui continue à vivre sa propre vie et se forge sa propre image de festival d’identité marocaine sous la gestion des acteurs de notre région.

« Par la création d’une association marocaine, l’IFA transmet le Festival Anmoggar N Jazz aux citoyens gadiris afin qu’ils se l’approprient. »

Même si, par modestie, il ne souhaite pas revendiquer la paternité de cet événement, il y a un homme derrière la création du Festival Anmoggar N Jazz : Franck Patillot, le Directeur de l’Institut Français d’Agadir. Nous profitons ici, au nom de tous les Gadiris, pour le remercier des belles initiatives culturelles et pédagogiques qu’il aura semées lors de son mandat.

Conscient de la course contre la montre avant son départ vers d’autres horizons, M. Patillot active les projets qui ont longtemps germé dans son esprit. Il faut dire que ce Breton d’origine a beaucoup à nous offrir. Lui-même musicien, pianiste de jazz, compositeur et chef d’orchestre de formations de musique classique et contemporaine, Franck Patillot bénéficie également d’une belle expérience de directeur de conservatoire. Lors de l’Assemblée Générale Constitutive d’Anmoggar N Jazz, ce dernier a dévoilé les nombreux objectifs de l’association qu’il accompagnera de façon effective en puisant dans son vécu de l’enseignement académique artistique. Si sa propre passion pour le jazz a été un des éléments déclencheurs de la création du festival et des projets liés à cette discipline, ses choix ont aussi été guidés par l’existence d’une jeune scène actuelle de jazz qui ne demande qu’à être professionnalisée et par le constat d’un manque d’actions pérennes autour du jazz au Maroc.

Création de deux diplômes artistiques à l’Université Ibn Zohr et d’un département de jazz à la Maison des Arts d’Agadir

Parmi les vastes objectifs de l’Association Anmoggar N Jazz, il y aura bien sûr la tenue d’un festival international de jazz tel que nous l’avons vécu en automne dernier avec toujours plus d’ampleur, la production de concerts, le soutien aux pratiques en amateur, la mise en place d’un tremplin de jeunes talents nommé «Amsli Amaynou», l’aide à la formation de techniciens du spectacle vivant et l’aide à la formation de musiciens marocains, l’organisation d’actions culturelles et la mise en place de toute action autorisée par la Loi et visant à la promotion du jazz et de sa pratique.

Bon nombre de ces actions seront mises en place avec la contribution d’institutions régionales. Une des initiatives les plus marquantes sera la création de deux diplômes au sein de l’Université Ibn Zohr, l’un dédié à la formation de techniciens du spectacle vivant et l’autre à la formation de musiciens intervenants. Outre une part de formation académique, ces étudiants devront consacrer de leur temps au montage de projets artistiques avec les écoles primaires de la région. Dans le cadre des actions de l’association, citons encore le louable projet de création d’un département dédié au Jazz au sein de la Maison des Arts d’Agadir qui verra le jour prochainement.

Pour conclure sur ces bonnes nouvelles culturelles, quelques mots sur la prochaine édition du Festival Anmoggar N Jazz qui aura lieu à l’automne prochain et qui doublera d’envergure à tous les niveaux. Cette 2e édition bénéficiera en effet du soutien de l’Ambassade d’Espagne, de l’Institut Cervantes et de partenaires privés espagnols, et verra la présence sur scène d’artistes espagnols virtuoses du jazz. Soyez nombreux au rendez-vous.