NABIL WAHBI, LE REGARD PROCHE

NABIL WAHBI, LE REGARD PROCHE

PHOTOGRAPHIES 2014-2016

« Ce livre est à la fois l’astre et le désastre d’un jeune vivant, aimant regarder le monde, voulant rapprocher le désir et son possible. C’est une histoire d’élan et de suspension de l’élan ; croisement d’une subjectivité et de son blues. Et s’il y a une chose qu’on peut savoir, ressentir, c’est celle-ci : ici la photographie est une chance d’espérance au-delà de ce que suppose l’optimisme obligé de l’existence,… Nabil Wahbi est ici à la fois passionné, tourmenté d’un tourment créateur glissant son vécu dans ce qu’il perçoit, à petites lumières, à petites ombres, à petits feus, à petites joies. … Le jeune photographe prend soin du monde avec scrupule, délicatesse, empathie. Ses images sont des offrandes. Ce livre est à son tour l’offrande d’un enfant du siècle marocain. » Hassan Wahbi. Le Regard Proche, Nabil Wahbi, Photographies 2014-2016, Azigzao Editions.

DES VIES, DES RÉCITS, UN REGARD

Peu après avoir publié le recueil de poèmes « Un chant dans l’étroitesse des jours », témoignage d’amour à Nabil, ce fils parti trop tôt, Hassan Wahbi, écrivain et universitaire à Agadir, choisit de partager les instants de vie capturés par le regard sensible du jeune photographe.

Nabil Wahbi (1991-2016), natif d’Agadir, a eu un parcours multiple : du Lycée Français à Paris Panthéon I pour des études économiques, il revient à l’Université Ibn Zohr pour des études anglophones qu’il vit sereinement. Ce n’est pas sa seule reconversion, puisqu’il est dans une véritable quête du sens des réalités d’où le choix ou la prédilection pour la photographie ; comme si sa vie devait passer par le regard, l’intelligence sensible et non seulement par les contingences des formations au savoir, au dogmatisme des apprentissages. Sa vie est dans le regard, dans l’affect du visuel.

ÉMERVEILLEMENT SILENCIEUX

« L’expérience de Nabil Wahbi nous éclaire sur cela, sur ce que toute photographie ou ensemble de photographies sont au fond, quel que soit leur contenu, l’impact de leur expression ou la ferveur notoire qui les accompagnent : une histoire, un récit. Le regard ou la passion du regard est une façon, comme pour le langage littéraire, de réinventer la musique des présents, des moments immédiats. Cet émerveillement silencieux est précisément ce qui dirige la démarche de Nabil Wahbi. … »

« … Le livre présent est une histoire qui est arrivée à un regard dans son existence ouverte, habitée, enracinée dans sa durée, dans sa brève et intense durée. Il est essentiel de reconnaître chez Nabil Wahbi la prégnance de ce principe de la relation, de cette poétique de la relation, de cet attachement à la matière du monde, au plaisir de l’image, à l’amour des autres. … » Hassan Wahbi