NOS JEUNES ONT DES IDÉES POUR AGADIR

NOS JEUNES ONT DES IDÉES POUR AGADIR

Dans le cadre de l’enseignement d’exploration « Littérature et Société » nous avons été invités à partager notre expérience professionnelle avec les élèves de Seconde du Lycée Français d’Agadir, une rencontre organisée par l’enseignante de français, et pendant laquelle nous avons plongé les lycéens dans le vif du sujet en les faisant participer au présent article. À cette occasion, nous avons placé, sous leur plume et leur regard de génération Z, le thème toujours brûlant du tourisme à Agadir, vu sous plusieurs angles. Vous découvrirez dans ces pages que nos jeunes ne manquent pas d’idées pour Agadir, en voici la preuve. Séance animée avec la participation de Mlle Kenza Aziouzi, étudiante en journalisme à Rabat.

INVITER DES INFLUENCEURS À AGADIR

Phénomène médiatique de notre époque, les influenceurs sont une nouvelle vague de stars avec lesquelles il faut désormais compter. Les influenceurs ne portent pas leur qualificatif pour rien puisqu’en investissant les réseaux sociaux, ils font, en quelque sorte, la pluie et le beau temps sur tout ce qu’ils touchent. Faire venir des influenceurs à Agadir pour booster sa notoriété à l’international, c’est ce que conseillent les jeunes lycéens qui en connaissent un rayon sur le sujet.

Pour Inès qui aime l’anglais, l’économie et le commerce : « Il est impensable de croire que les célébrités n’ont aucune influence sur le tourisme. Après sa venue au Maroc, Shay Mitchell a énormément documenté son voyage et apporté de la notoriété au Maroc. Elle y a fait des randonnées et du sport, s’est intéressée à la culture et a rendu visite à une association d’enfants démunis. Elle commente très largement ses voyages sur les réseaux sociaux. »

Rim, qui aime les sciences et rêve de devenir pédiatre, confirme la belle visibilité que Shay Mitchell a su donner au Maroc : « Elle a documenté son voyage sur Snapchat de manière très positive, des découvertes de plats traditionnels en passant par des visites de villages…  » Pour faire venir des influenceurs et s’assurer leurs critiques positives, Rim recommande de se renseigner au préalable sur leurs goûts, de veiller à fournir un bon service hôtelier et d’équilibrer les visites libres et guidées.

Yasmine, qui ambitionne de s’orienter vers l’architecture, imagine inviter à Agadir l’acteur et mannequin Ian Somerhalder, connu pour ses rôles dans Lost et Vampire Diaries, ainsi qu’Ashley Benson, actrice dans Pretty Little Liars, tous deux très présents sur les réseaux sociaux. Elle conseille : « un endroit calme, paisible, avec des spots de surf et de belles chambres dans un hôtel en bord de plage. Leur séjour serait riche en découverte et aventure. Ils mettraient en valeur Agadir et inciteraient les gens à venir. »

De son côté, Alia, qui aime l’histoire et rêve d’être scénariste, songe carrément à faire venir l’acteur de cinéma Will Smith : « Il adore le Maroc et poste sans cesse des vidéos sur Instagram. Il pourrait promouvoir Agadir. » Pour cet invité de marque, Alia estime qu’un bon service hôtelier suffirait à s’assurer de bonnes critiques et qu’il faudrait laisser l’acteur libre, sans lui imposer de séjour guidé.

Enfin, Sarah qui aime l’anglais et espère devenir PDG, propose un grand coup médiatique en faisant venir, à Agadir, rien de moins que l’ex-président des États-Unis, Barack Obama, mais nous sommes là, bien sûr, dans une toute autre logistique !

DÉVELOPPER NOTRE ÉCOTOURISME

La grande tendance mondiale est à l’écotourisme. Avec sa magnifique nature et ses paysages variés, notre région est idéale pour développer plus amplement ce tourisme de niche, en particulier notre Parc National de Souss Massa. Qu’en pensent donc nos lycéens ?

Houda, qui aime les mathématiques, les sciences, et voudrait devenir ingénieur en biomédical, s’interroge : « Ce parc très riche dans sa diversité ne connaît pas un engouement du public local, ni de la part des touristes. Est-ce un manque de publicité ? »

Quant à Dounia qui aime les poèmes en langue arabe et souhaite exercer un métier de protection des femmes marocaines, elle suggère : « Le Parc National de Souss Massa pourrait aussi disposer de parcs de jeux pour enfants et de petites villas pour les étrangers qui souhaitent passer un week-end au milieu de la nature.  »

L’INTÉRÊT DU TOURISME SPORTIF

Une autre tendance touristique mondiale se dessine : le tourisme sportif professionnel et amateur. À Agadir, plus d’une centaine d’athlètes européens est venue s’entraîner récemment pour la première fois, dont Pierre-Ambroise Bosse, Champion du Monde du 800m en 2017.

Leïla, passionnée de chevaux et qui souhaite devenir vétérinaire, pense que le sport « spectacle » (coupe du monde, championnats…) peut aider à améliorer les flux touristiques : « L’organisation de grandes compétitions internationales pourrait attirer de grands athlètes et de nombreux spectateurs venus les encourager et ainsi faire connaître tous les atouts de notre ville aux étrangers. »

De leur côté, Yasmine, Sarah et Lucien considèrent que les footballeurs influencent toutes les générations par leur mode de vie et leurs exploits sportifs : « Au Maroc, par exemple, nous pouvons nous rappeler la qualification à la Coupe du Monde qui a été suivie par des explosions de joie dans tout le pays. Nous avons donc eu comme idée de convier une équipe de football qualifiée à Agadir (par exemple l’Espagne), afin de pouvoir utiliser nos infrastructures comme vecteur de visibilité. Une idée qui permettrait de promouvoir le tourisme à Agadir et de booster l’économie afin de donner un deuxième souffle à cette belle ville qui est la nôtre. »

Quoi de plus motivant que la vision optimiste de ces jeunes de 15 ans sur notre ville et son tourisme. La boîte à idées est donc loin d’être refermée et toutes les générations peuvent l’alimenter. Nous remercions les lycéens du LFA pour ces suggestions qui, nous l’espérons, sauront inspirer la créativité des responsables et acteurs touristiques d’Agadir.