RENCONTRES CULTURELLES À TATA

RENCONTRES CULTURELLES À TATA

DU 8 AU 14 AVRIL 2018

C’est dans la Province de Tata que se déroulera, du 8 au 14 avril 2018, la 2e édition des rencontres culturelles et scientifiques sur le développement culturel et l’avenir du territoire, dans les régions oasiennes, sur le thème : “Économie de la culture dans les oasis marocaines : diversité des produits culturels et potentiels de développement et de commercialisation“. Cet événement, à la fois culturel et scientifique, se veut un rendez-vous majeur de promotion de nos territoires. Rappelons-le, la Province de Tata qui a rejoint la Région Souss Massa depuis l’entrée en vigueur de la Régionalisation avancée, représente un territoire à fort potentiel. Ces Rencontres sont organisées par la section de Tata de l’Association Moultaka des Jeunes pour le Développement et le Laboratoire de Recherche des Langues et de la Communication (LARLANCO) de l’Université Ibn Zohr.

POURQUOI LA CULTURE ?

L’importance de la culture n’est plus à démontrer. Son impact au niveau local, notamment à Tata, est un enjeu de taille pour la valorisation du patrimoine matériel et immatériel. Dans ce sens, les Portes Ouvertes Culturelles de Tata placeront au cœur des discussions le rôle de la création et l’industrialisation culturelles dans le développement durable au niveau des oasis du Sud marocain. L’événement permettra de montrer dans quelle mesure le patrimoine culturel, matériel et immatériel peut être le début de l’émergence économique des régions rurales. Cela passera notamment par le biais du tourisme culturel, scientifique et religieux, mais aussi par les monuments historiques, le paysage naturel, le savoir-faire artisanal, etc. ces rencontres culturelles seront aussi l’occasion de renforcer la qualification et la professionnalisation de la main d’œuvre culturelle.

UN ENJEU DE CHOIX

Parler de culture est un terrain vaste que les organisateurs des rencontres culturelles de Tata ont choisi d’approcher à travers une démarche réflexive qui interroge les nouvelles dimensions relatives à l’économie et à l’institutionnalisation de la culture et des biens symboliques. Selon l’AMJD section Tata et Larlanco, l’enjeu est d’intégrer des sujets liés au développement et à la promotion des zones oasiennes. La culture mais aussi l’agriculture, les énergies renouvelables, la communication : tous les secteurs seront pris en compte dans la réflexion avec pour objectif de confronter des approches aussi diversifiées que complémentaires. En ce sens, la contribution des experts, des chercheurs, professionnels et autres parties prenantes concernées, permettra de promouvoir les atouts dont regorge la ville de Tata et l’ensemble des régions qui s’apparentent à elles.

UN PANEL DE PARTAGE

Tout au long de cette semaine de réflexion, les Portes Ouvertes Culturelles de Tata aborderont des thèmes qui mettront en avant la (re)construction d’une nouvelle économie territoriale. Les axes qui y seront traités sont, entre autres : “L’économie de la culture : nouveau levier du développement territorial”, “Les nouvelles institutions sociales féminines comme nouvelle forme de l’économie sociale et citoyenne”, “L’économie de la culture comme facteur d’intégration des personnes handicapées”. Mais aussi : “Le patrimoine littéraire oral local et les expressions artistiques : comment créer une base de données destinées au tourisme, au cinéma et à la recherche académique ?”, “Le tourisme culturel et religieux dans les oasis de Tata et leurs rôles dans la création de nouvelles destinations touristiques.” ou encore “La communication et les médias numériques.”

INFOS PRATIQUES

La semaine des rencontres culturelles de Tata accueillera, du 8 au 14 avril, des débats culturels, scientifiques, économiques, artistiques et pratiques au Complexe Socioculturel, au niveau des places publiques, des établissements scolaires et autres lieux touristiques de Tata. Les rencontres culturelles de Tata abriteront également le Colloque des Portes Ouvertes qui se tiendra au Complexe socioculturel de Tata les 10 et 11 avril 2018. Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur le Colloque, les débats et rencontres scientifiques, adressez-vous à portesouvertestata18@gmail.com. Cette année, le comité scientifique comptera des professionnels à l’instar de Abderrahmane Amsidder (Université Ibn Zohr, Agadir) ; Daniela Merola (Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris) ; Thierry Roche (Université Aix-Marseille, Aix-en-Provence), et bien d’autres.