SALON VISA FOR MUSIC 2017

SALON VISA FOR MUSIC 2017

QUATRIÈME ÉDITION À RABAT

Visa For Music, le Salon des Musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, est devenu, en l’espace de trois éditions, un rendez-vous incontournable des tendances du marché pour les professionnels de l’industrie musicale d’ici et d’ailleurs. Ce lieu de rencontres, de partage et de célébration prendra place, pour sa 4e édition, du 22 au 29 novembre à Rabat. Entre conférences thématiques, speed-meetings et expositions diverses, Visa For Music propose aussi des centaines de showcases et se veut plateforme de découverte de nouveaux talents. « Visa For Music constitue pour l’identité musicale africaine une vitrine de premier plan et donne aux artistes du continent une opportunité inouïe de se faire connaître… », précise Brahim El Mazned, Directeur du Salon. Visa For Music est organisé en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication et la Fondation Hiba. www.visaformusic.com

UN JURY D’EXCEPTION

Le Salon Visa For Music 2017 a fait appel à un jury composé de grandes figures de l’industrie musicale. Il sera composé de la marocaine Ghita Khaldi, Présidente et fondatrice de l’Association Afrikayna qui œuvre pour la coopération en Afrique. Le jury comptera également la présence d’Ourida Yaker de l’Algérie. La productrice et gérante de la société de production Tour’n’sol Prod accompagne le développement de projets musicaux du Maghreb et du Moyen-Orient. Le metteur en scène, directeur technique et directeur de l’espace culturel indépendant Al Balad, le Jordanien Raed Asfour sera également de la partie. Avec plus de 35 ans dans le milieu musical, le Kenyan Tabu Osusa, fondateur et directeur exécutif de Ketebul Music, ainsi que le Consultant et acteur culturel béninois Aristide Agondanou, complètent ce jury d’exception de cette 4e édition du Salon Visa For Music.

À L’AFFICHE DE CETTE EDITION

Pour cette 4e édition, le Salon International Visa For Music, organisé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, réserve une programmation haute en couleurs. Parmi les artistes invités, le Groupe TootArd de Palestine propose un mélange de rock et de reggae qui prend source dans les hauteurs du Golan et traverse le Sahara jusqu’en Afrique de l’Ouest. Restons dans le mélange avec Fayçal Azizi du Maroc qui parvient à associer un registre électronique, alternatif, le tout inspiré des rythmes du Nord du Maroc. Bienvenue sur la piste avec le groove de Rocky Dawuni du Ghana. La musique de cette grande figure vous fera voyager à travers les rythmes de l’Afro Roots qui mêlent le Reggae, l‘Afrobeat et la Soul Music. Entre rythmes amazighs et sonorités actuelles, le groupe Inouraz du Maroc vous transportera de ses mélodies inspirées de tout le continent.

TALENTS D’AILLEURS

Retrouvez aussi le Gangbé Brass Band du Bénin, l’un des plus grands orchestres de cuivre d’Afrique. Place aux sonorités de DJ Lag venu tout droit d’Afrique du Sud. Sa spécialité musicale, le Gqom de Durban, est considérée comme un sous-genre de la House. La jeune Marema du Sénégal est dotée d’une voix qui ne laisse pas indifférent. Armée de sa guitare, elle propose une musique qui fusionne les rythmes traditionnels aux sonorités blues, pop, rock. La seconde voix féminine, Shishani, nous vient de Namibie et nous embarquera dans ses envolées lyriques. La chanteuse, compositrice et guitariste et son band – Shishani & The Namibian Tales – proposent une musique harmonieuse où se côtoient sonorités namibiennes et influences jazz et soul. Avec son tambour, le chanteur et compositeur Ali Ashgar Rahimi d’Iran invite dans un univers plus mystique pour amateurs de musique spirituelle.

RYTHMES DU MAROC ET DU MONDE

Des paroles, de la poésie, mais aussi de l’engagement, c’est que propose le groupe El Morabba3 de la Jordanie. Assimilé à du post rock, le style du groupe jordanien a la particularité d’associer, en plus des textes, des trompettes, électro et synthétiseurs. Retour au Maroc avec le rappeur Mobydick. Son talent de parolier lui permet d’aborder des thématiques populaires avec des textes aussi bien en français qu’en darija. Enfin, le natif d’Agadir Farid Ghannam qui a grandi avec une mère pianiste et un père batteur, propose un mélange bien ancré dans le style gnaoui agrémenté de jazz et pop notamment avec sa guitare basse qu’il maîtrise parfaitement. Le finaliste de la première édition de la version arabe de The Voice, en 2012, Farid Ghannam a été en 2012 finaliste de The Voice partagera avec nous les spécificités de sa musique. De quoi satisfaire tous les goûts.