SAPIENS, UNE BRÈVE HISTOIRE DE L’HUMANITÉ

SAPIENS, UNE BRÈVE HISTOIRE DE L’HUMANITÉ

D’où venons-nous ? Il y a environ 100.000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d’hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.

Notre curiosité insatiable à propos de nos origines a provoqué une série de réponses différentes à cette question. L’un des charmes de « Sapiens : Une brève histoire de l’humanité » de Youval Noah Harari offre un récit de bravoure de l’histoire humaine assaisonné de réflexions plus personnelles sur la manière dont les êtres humains ont supplanté toutes les autres espèces de la planète. L’objet-livre est beau, clair, bien présenté, mais ne laisse rien deviner du message, plutôt sombre, sous-jacent qu’il contient.

Harari organise l’Humanité autour de quatre étapes différentes. Il y a environ 70.000 ans, la révolution cognitive a donné le coup d’envoi à notre histoire, et il y a environ 12.000 ans, la révolution agricole l’a accélérée. Puis, vint un long processus d’unification de l’humanité et de colonisation de la Terre jusqu’à ce que, finalement, la révolution scientifique commence, il y a environ 500 ans. Cette dernière, qui d’ailleurs est toujours en cours, pourrait aussi bien causer notre perte comme notre éventuelle ascension vers une autre ère.

La première d’entre elles – la révolution cognitive – fut le véritable changeur du jeu ; une mutation génétique qui modifiait le câblage interne des Homos Sapiens, leur permettant de penser de façon inédite et de communiquer dans un tout nouveau type de langage qui pouvait, non seulement transmettre l’information immédiate et matérielle, mais aussi créer des mondes imaginaires régis par la fiction humaine. Des concepts tels que le langage écrit, les noms propres, les classes sociales, la monnaie d’échange, la territorialité ou la religion… C’est cette capacité à forger des mythes communs qui a permis à l’Homo Sapiens de coopérer de manière flexible en grand nombre, et ainsi de se débarrasser de concurrents de races humaines rivales tels que les Néandertaliens, d’éliminer les animaux hostiles et de cultiver les récoltes.

Quand la rareté des preuves donne toute sa portée à l’imagination audacieuse de Harari, il reste constamment frais et vivant à mesure qu’il avance dans l’ère historique. Harari est un vulgarisateur brillant : un synthétiseur impitoyable, un maître conteur et un artiste animant constamment son histoire avec des apartés bavards et des parallèles modernes. Un livre qui nous suggère des perspectives imprévisibles sur la situation du monde d’aujourd’hui.

De Yuval Noah Harari, Éditions Albin Michel, 129 DH chez Al Mouggar Livres Agadir