L’INDUSTRIE EN TÊTE DES INVESTISSEMENTS DU SOUSS MASSA

Dans la Région Souss Massa, l’année 2018 s’est clôturée avec un montant global d’investissement de près de 11.800 millions de DH relatif à 201 projets ayant reçu un avis favorable. À terme, cette dynamique va permettre de créer 11911 opportunités d’emplois. La ventilation sectorielle fait ressortir que le secteur de l’industrie vient en tête des investissements approuvés (56,25%).

Il est suivi par les services (19,53%) et le tourisme (10%). Les mines, le BTP et le commerce représentent respectivement 7,26%, 4,88% et 1,29%. De son côté, le secteur de l’artisanat présente une part timide de 0,02% (la même qu’en 2017).

La Préfecture d’Agadir Ida Outanane reste la principale destination des investissements au niveau régional.

« Durant l’année 2018, le Chef-lieu du Souss a concentré 61% des projets traités favorablement avec une enveloppe d’investissement qui dépasse les 4784 millions de DH, soit près de 41% des investissements injectés dans la Région Souss Massa », explique Khalil Nazih, Directeur du Centre régional d’investissement (CRI) Souss Massa.

Parmi les projets phares dans la région, citons la première zone logistique portée par l’Agence Marocaine de Développement de la logistique (AMDL) et qui s’étale sur une superficie totale de 172 Ha, positionnée sur la voie express N1 dans la commune de L’qliaa. Ce projet a été validé par le CRI dans le cadre de l’application du contrat régional de Souss Massa relatif à la Stratégie nationale de la logistique. La première tranche de ce projet sera développée sur 45 ha et comprendra des espaces logistiques (parc logistique locatif nouvelle génération, parc locatif PME/PMI et stockage intermédiaire, grandes parcelles pour activités logistiques spécifiques) ; des espaces pour les services (centre routier, pôle d’accueil et de services aux personnes et aux entreprises, en plus d’une parcelle dédiée au centre de formation).

À terme, 400 emplois sont prévus pour la première tranche et près de 1500 pour l’ensemble des 172 ha. L’aménagement et le développement de la zone nécessitera un investissement total de 1115 millions de DH.

STATION DE TRANSFERT D’ÉNERGIE PAR POMPAGE

Durant l’année écoulée, une convention d’investissement a été ratifiée par l’État et l’Office National de l’Eau et de l’Électricité pour la réalisation d’une station de transfert d’énergie par pompage à côté du barrage Abdelmoumen, au niveau de la Commune de Bigoudine (Province de Taroudant), pour une enveloppe d’investissement de plus de 3210 millions de DH.

Cette usine réversible permettra, en mode turbinage, la production d’énergie et en mode pompage la remontée de l’eau du bassin aval vers le bassin en altitude pour ainsi produire de l’énergie renouvelable à la demande.

ÉCONOMIE CIRCULAIRE & INDUSTRIE

Six unités industrielles de traitement, valorisation et transformation de déchets ménagers, de plastiques, de produits miniers, de verres… ont eu l’accord favorable de la commission régionale d’investissement au cours de l’année 2018. Ceci permettra de créer, à terme, près de 1350 emplois avec une enveloppe budgétaire de 1,42 milliards de DH.

AGROALIMENTAIRE

Le CRI a approuvé le projet d’extension d’une usine de production et de distribution des produits laitiers, porté par la société SILDA, sise à Aït Melloul. Montant d’investissement : 40,5 millions de DH et 200 emplois à la clé.

OFFSHORING

Un nouveau centre de gestion et de relation clients externalisée porté par la Société Webhelp verra le jour au niveau de la ville d’Inezgane. Étalé sur près de 4200m², il permettra de créer 1000 nouveaux emplois, avec un programme d’investissement de plus de 58 millions de DH.

—————

CRÉATION D’ENTREPRISES & CERTIFICATS NÉGATIFS 

Le CRI a instruit 744 demandes de création d’entreprises en 2018. Elles représentent un montant d’investissement de plus de 185 millions de DH générant 3021 emplois.

Les personnes morales représentent 84% des créations d’entreprises ayant transité par le CRI avec une prédominance de la S.A.R.L qui représente 97 % des créations Personnes Morales. Par rapport à 2017, le nombre d’entreprises créées marque en 2018 une évolution de 8,77%.

Concernant le nombre total des demandes de certificats négatifs accordées durant l’année écoulée, il est de l’ordre de 2277. Par nature juridique, on relève que les S.A.R.L viennent en première position avec 67% des certificats accordés, suivies des personnes physiques avec 25%.